Comment rentabiliser son site web avec Google Adsense

Google Adsense ne peut pas vraiment être considéré comme un « outil de référencement » à part entière, mais plutôt comme un outil de monétisation d’un site internet. Google Adsense serait presque une conclusion du référencement, voire même une récompense.

rentabiliser-site-web-google-adsense-webmarketing

Alors que le web est en plein développement au début des années 2000, Google décide de lancer sa propre régie publicitaire en juin 2003. Très vite, Google Adsense devient la solution pour rentabiliser son site web. Cet engouement s’explique tout d’abord par la facilité d’utilisation de l’outil. En effet, Google propose une plateforme « self-service » sans avoir besoin d’attendre de validation d’une quelconque partie, mais surtout, l’outil est lié à Google Adwords, ce qui permet d’obtenir une flexibilité et une grande variété d’annonces s’adaptant automatiquement en fonction du site. Par ailleurs, le niveau de rémunération potentiel dépasse largement ce qui pouvait être proposé à l’époque avec un modèle de rémunération au clic. Le monde du webmarketing s’intéresse ainsi très vite et quelques « cas » exceptionnels font très vite connaître l’outil aux yeux du monde entier comme étant une solution de monétisation rapide et efficace. Une photo en particulier, celle de Jeremy ShoeMoney fera le tour du monde après que celui-ci ait reçu un chèque de 132 994, 97 dollars.

rentabiliser-site-web-shoemoney-google-adsense
Jeremy ShoeMoney présente son chèque de 132 994, 97 dollars

Cependant, le programme Google Adsense ne génère plus le même enthousiasme qu’à ses débuts, ceci pouvant s’expliquer par plusieurs raisons :

  • Une concurrence plus forte : L’expansion du programme et l’utilisation de plus en plus courante de CMS, permettant de créer des sites facilement ont aujourd’hui entrainé des difficultés à se positionner sur une thématique bien précise et à apparaître dans les premières positions des résultats de recherches de Google.
  • Google a changé : Depuis quelques années, Google a durci sa politique de référencement en effectuant des mises à jour de son algorithme, mais a aussi durci sa politique de bannissement. Ainsi, des sites uniquement optimisés pour Google Adsense ont été déclassés et d’autres ont été banni du programme pour des raisons similaires.
  • Des internautes lassés par la publicité : Les internautes sont aujourd’hui plus éduqués au web et font plus facilement la différence entre un contenu classique et un contenu publicitaire. Dans la même idée, les visiteurs ont aussi tendance à ignorer plus facilement la publicité présente sur un site pour s’intéresser uniquement au contenu de celui-ci. Enfin, des outils permettant de bloquer la publicité se sont développés et permettent de naviguer sur le web sans voir d’annonces.

Malgré cela, Google Adsense reste aujourd’hui la première régie publicitaire mondiale sur le web et est la deuxième source de revenu de Google en 2012 avec pas moins de 27,2% (3, 133 milliards de dollars) de revenus générés, juste derrière Google Adwords et ses 68,8%[1].

Comme nous le disions en introduction de l’outil, Google Adsense est un outil permettant de monétiser un site web. La plupart de ses utilisateurs sont des « particuliers » souhaitant obtenir un revenu complémentaire. Ses utilisateurs sont pour la plupart d’entre eux, des bloggeurs passionnés par une thématique en particulier. Pour joindre l’utile à l’agréable, ces derniers mettent en place un système de monétisation.


[1] Olivier Duffez, 3ème trimestre 2012 Google ; chiffre d’affaires en forte hausse, chute du bénéfice, 2012, ick.li/0dPQry

 

Laissez un commentaire

*