Conduite de projet de site web – Phase 3 : Le développement web

Classé dans : Conduite de projets web, Mon blog | 0

La complexité croissante des projets de sites web pousse aujourd’hui à préparer la partie développement avec une attention toute particulière. C’est la raison pour laquelle le rôle du chef de projet web prend ici tout son sens puisque sa relation avec le développeur est fondamentale tout comme la capacité de ce dernier à évaluer le temps à passer sur chaque étape de développement.

Cette troisième phase de la conduite d’un projet de site web est composée de trois parties : la séparation des tâches de développement, la réalisation du développement et les tests. Nous allons les définir brièvement.

conduite-projets-sites-web-developpement-web

1. La séparation des tâches de développement

L’une des principales difficultés de la phase de réalisation est de pouvoir respecter le planning précédemment établi puisqu’il n’est pas rare que de nombreux problèmes, notamment techniques, surviennent durant cette phase de développement.

Les développeurs étant tous d’une certaine manière des autodidactes, chacun d’entre eux est capable de développer le même site de façon très différente. La séparation des tâches de développement consiste à diviser les développements en lots, qui pourront être développés indépendamment les uns des autres par plusieurs développeurs. Concrètement, ce que l’on peut aussi appeler le « lotissement », oblige chaque développeur à créer un code compréhensible par tous les autres développeurs. Ceci permet non seulement de développer un site de qualité, mais aussi de faciliter le travail d’intégration tout en simplifiant la maintenance.

2. La réalisation du développement

2.1. Une utilisation croissante des CMS

Aujourd’hui, de plus en plus d’agences de communication ont recours aux CMS pour le développement les sites web. « CMS est l’acronyme pour Content Management Software. Un CMS est un logiciel de gestion de contenus qui permet de créer des contenus en ligne sans passer par la programmation HTML […] Les CMS permettent de gérer des sites dynamiques, les différents éléments (images, articles…) sont stockés dans une base de données et affichés par l’utilisation de modèles ou de squelettes de page »[1].

Bien que l’utilisation des CMS soit très répandue pour la création de blogs, le développeur exploite les systèmes de gestion de contenus d’une manière très différente. En effet, le CMS n’est en réalité qu’une base de travail sur laquelle s’appuyer pour effectuer l’intégration HTML et l’intégration des contenus.

Le développeur étant le spécialiste technique concernant la création des sites web, le choix du CMS relève généralement de sa décision. Du site e-commerce au site vitrine, chaque projet de site internet met en avant des fonctionnalités et des contraintes techniques particulières. A titre d’exemple, WordPress sera plus adapté à la création de site vitrine, alors que les fonctionnalités présentes sur Prestashop s’adaptent plus facilement aux sites e-commerce. Sans oublier Joomla, Drupal, DotClear… qui sont autant de CMS disponibles avec chacun leurs caractéristiques propres.

2.2. Intégration HTML

Dans l’article sur la phase de création graphique d’une conduite de projet web, nous avons établis que le webdesigner devait créer une maquette par « page clé ».

Ces maquettes sont ensuite envoyées au développeur au format .psd (Photoshop). Ce dernier effectue ainsi l’intégration HTML des maquettes en procédant au découpage des différents éléments présents sur celle-ci pour ensuite créer des templates. C’est ici que l’utilisation d’un système de gestion de contenus prend tout son sens. En effet, le CMS permet au développeur de créer les templates (ou Web Aspect) des différentes « pages clés » du site. L’utilisation de Web Aspect évite de devoir créer toutes les pages d’un site internet une par une. Le back office du CMS permettant ainsi aux différents intervenants (rédacteur web, chef de projet…) de gérer le contenu du site aisément.

2.3. Le Développement

Le développement consiste simplement à effectuer la réalisation technique d’un site internet. Concrètement, il s’agit de programmer les fonctionnalités correspondant aux besoins du client.

2.4. Intégration des contenus

Généralement, le développeur prend en charge l’intégration des contenus, notamment ceux des pages statiques telles que : « Qui sommes-nous », « Mentions légales » et « CGV ».

Concernant, les pages plus spécifiques telles que les fiches produits, l’intégration pourra aussi bien être effectuée par le rédacteur web, le chef de projet ou directement par l’un des membres de l’entreprise du client. Une formation au back-office du CMS est ainsi habituellement proposée par l’agence de communication à la personne au sein de l’entreprise du client, qui sera chargée de la mise à jour du site.

3. Les tests (ou phase de recette)

La phase de tests a généralement lieu à la fin de la phase de développement. Cette étape consiste à visiter l’ensemble du site et à repérer toute anomalie éventuelle liée à un dysfonctionnement technique, un oubli de lien, une incohérence…

Faisant participer aussi bien le développeur que le chef de projet en passant par le rédacteur web ou le référenceur, toute personne ayant participé au projet est en mesure d’apporter son expertise et ses remarques, qu’elles soient d’ordres techniques ou marketing. Une fois terminé, c’est au client d’effectuer la recette du site pour valider à son tour les éléments graphiques, techniques et fonctionnels. La création d’un document dans un espace de stockage comme Google Drive ou l’utilisation d’un outil de ticketing permet de centraliser toutes les remarques des différents intervenants.

4. Livraison du site web et support de formation

4.1. Livraison du site web

La fin de la phase de développement implique que le site soit terminé et prêt à être livré au client. Par ailleurs, la livraison du site au client suppose également sa mise en ligne et sa soumission aux moteurs de recherche.

4.2. Support de formation

Pour le client, faire appel à une agence de communication pour la création de son site n’est pas une fin en soi. Une fois le site livré et mis en ligne, l’agence effectue une maintenance corrective et évolutive, mais elle n’est pas en charge de la mise à jour des contenus. A ce titre, l’agence propose alors à son client une formation au back office du CMS. Cette formation peut aussi bien être effectuée en face à face qu’en e-learning. Par ailleurs, un document papier est également fourni à la fin de la formation. L’objectif est ici de favoriser l’autonomie du client en lui permettant d’utiliser et de mettre à jour son site.

5. Conclusion de la phase développement

5.1. Rôle de chaque partie

Client :

  • Signer le bon de livraison du site.

Agence de communication :

  • Choix du CMS ;
  • Intégration HTML ;
  • Développement ;
  • Intégration des contenus ;
  • Livraison du site ;
  • Formation du client au CMS.

5.2. Etapes

  • Etape 1 : Choix du CMS ;
  • Etape 2 : Intégration HTML ;
  • Etape 3 : Développement ;
  • Etape 4 : Intégration des contenus ;
  • Etape 5 : Livraison du site ;
  • Etape 6 : Signature du bon de livraison du site ;
  • Etape 7 : Formation au CMS.

5.3 Schéma des étapes de la phase de création graphique

schema-developpement-web-conduite-projet-web


[1] Bertrand Bathelot, Définition CMS, 2011, ick.li/N6Kabh

Laissez un commentaire

*